Trail de templiers, le 21/10

Récit de course de Thomas Everaere:

« Dernière course de l’année avec participation au grand trail des Templiers le dimanche

Récit de course de Thomas Everaere:

« Dernière course de l’année avec participation au grand trail des Templiers le dimanche 21 octobre

Il fait beau 20 degrés le temps est idéal pour courir
De nombreux passionnés de trail sont réunis élites comme amateurs sur les différentes courses proposées sur Millau et les Causses.

Départ pour moi le dimanche matin à 5h45 sur le grand trail des Templiers pour 78km et 3650m de dénivelé
Il fait nuit nous sommes plus de 2700 partants à s’élancer, une longue file de frontales se dessine sur les premiers km très roulants jusqu’à une première côté de 500m ou ça monte d’emblée très raide s’en suit des km sur les crêtes avec vue sur fond de vallée et village typique jusqu’à un ravito solide au 23e.
Tout va bien pour le moment, on attaque des sous-bois avec nouvelle grosse montée pour basculer dans un autre vallon plus sauvage 3 heures pour les 27km premiers 1200d+ suis dans les temps fixés.
Au 30e douleur à l’aine puis tendinite dos pied obligé de marché un peu je reprends progressivement mais là c’est plus pareil j explose me sens très fatigué commence à faire chaud on se dit que la journée sera longue.
Le public est présent à chaque village et nous encouragent sans cesse très plaisant. Je multiplie les pauses pour mieux repartir après une grosse difficulté j’arrive au ravito du 50e éreinté, en 8h je vois Victor ça me fait beaucoup de bien y a pas à dire quand on voit des amis ou familles ça rebooste tout de suite je prends le temps de bien m alimenter et repart en courant .
L’avantage pour le moment avec ce rythme ralenti moins d’impact alimentation mieux géré et pas de problèmes gastriques.😎
J’arrive à Massebiau au 68e km 2800d+ vers 11h de course après une longue descente sous le cagnard ( raté pour les 11h 😁)
Ils nous restent 10 bornes avec deux grosses difficultés la première jusqu’ au cade 71e dernier ravito avec une montée sèche de 500m sur 2 km
J’aborde celle-ci avec un coca dans le gosier erreur pour moi 😒 pourtant je le sais dans la montée grosse hypo et problèmes gastriques qui suivent je lutte jusqu’au ravito. 12h course
Il reste 7km à faire dans le rouge avec nausées que je ferais en 2h30 😳
La dernière montée ressemble plus à de l’escalade on voit le soleil se coucher sur Millau top
Arrivé au sommet vomissements 75e, on me demande si ça va aller pour finir :quand même pas à chaque fois 😊
Je repars tranquillement dans la descente il fait nuit les frontales sont de sorties devant moi un gars chute tous les 3m en titubant il temps que ça se termine aussi pour lui . Derniers vomissements
Ça y est on entend le speaker et le public l’arrivée se profile je termine en 14h28 classé 1411e sur 2034 finishers avec plus de 600 abandons (20-25%)

Le temps souhaité n’est pas là mais avec recul j’ai vraiment enchaîner trop de courses cette année des ultras pour la plupart et trop proche du grand raid

Mais très satisfait d’avoir terminé cette dernière course avec de nouvelles leçons à tirer sur l’alimentation et rythme à imprimer sur des courses si longues.

Le trail reste quelque chose de magique que je vous conseille en complément du tri on en prend plein la vue avec les paysages et la convivialité et entraide entre coureurs est exceptionnelle.

Place au tri pour l’année prochaine 😉 »

Laisser une réponse