Triathlon Choisy au Bac – Compiègne

Récit de Seb M.

Ce WE Triathlon de Choisy au Bac avec Ludo.

Après un Samedi touristique à Pierrefonds en famille (château …) direction Choisy au Bac Dimanche matin.

Une natation dans une eau vivifiante à 14°C, un peu bloqué par le froid et des brasseurs très encombrants au début. La « vitesse » de croisière est atteinte ensuite et au second tour après la sortie australienne,  je vois aussi Ludo juste à côté de moi.  La fin arrive enfin content de sortir de l’eau !!

Transition 1 pas rapide et le vélo pas compliqué techniquement avec du vent à l’aller et une côte au milieu. J’ai essayé de gérer l’effort au cardio pour réserver des forces en course à pied.

Seconde transition, pas plus rapide. Le début course à pied a été réalisé avec de très bonnes sensations sur les 10 premiers Km et une seconde moitié avec plus difficile : dur dur de maintenir une allure de 5’20 – 5’30. L’arrivée est donc bienvenue avec 5h25 au total content d’avoir été « vite » à mon niveau.

Récit de Ludo.

Inscription sur ce triathlon de Choisy au Bac (près de Compiègne) afin de me jauger avant le Chtriman,  passer du beau temps en famille, et concourir avec Séb.

Pour le départ, la bonne nouvelle est que la météo s’est grandement améliorée, pas de pluie annoncée : l’eau sera froide, l’air frais.

Sur la natation, 2 tours avec sortie à l’australienne (je suis sur le ponton avec Séb), je ne souffre pas trop du froid (peut-être parce que j’ai mis 2 bonnets), ça se passe assez bien, je sors juste derrière Seb (chose que j’aimerais parvenir à faire en piscine).

Je parviens même à prendre les devants dans le parc à vélo: c’est parti pour 2 boucles:

-la 1ere est abordée tranquillement, je souhaite accélérer plus tard, et garder de l’énergie pour la CAP

-sur le second tour, je ne parviens pas à accélérer beaucoup au final: un problème mécanique me contraint à faire les parties rapides sur le petit plateau. Un peu frustrant, mais je me fais une raison: mouliner un peu va me permettre de faire une bonne course à pieds…

Sur la partie CAP, les boucles permettent de se croiser régulièrement, je croise Séb pas très loin derrière moi, il est bien ! au contraire de moi, je commence à n’avoir vraiment plus de jus, et j’ai froid…et bien sûr incapable de m’alimenter.

Je suis rattrapé par Séb qui fait le lièvre, je m’accroche, merci merci !! mais c’est encore trop rapide pour moi… 

Au final, une course pleine d’enseignements:

-plus d’attention encore à porter sur l’alimentation 

-une révision du matériel plus approfondie

-ne pas oublier son casque au départ…

Laisser une réponse