Triathlon de Sangatte

Le 27/05, a été donné le départ du triathlon de Sangatte, format M:

  • 1,5 km de natation dans une eau gris-verte (c’est écrit dans le briefing!) et sortie  « à l’australienne ».
  • 40 km de vélo (avec 580 m D+) très beau (ah!! la montée d’Escales)
  • 10 km CAP en 2 boucles, autout du plan d’eau

 

 

♂84eme DEBOUVER Thibaut, 2h44 (50eme Senior)

♂96eme COURTOIS Ludovic en 2h44 (29eme Vétéran)

♂165eme Minne Christophe en 2h59

♀196eme MOROSINI Elise 3h14(15eme Féminine)

♀Melissa HERMARY ne termine pas la course à pieds

 

 

 

Récit de course de notre couple vedette: Elise et Thibaut:

Arrivés à calais sous le Soleil où il fait beaucoup moins étouffant qu’à l’intérieur des terres mais avec pas mal de vent.

Récit de course de Tibo :

J’arrive dans des conditions excellentes : trachéïte + extinction de voix.

Contrairement au président, j’ai mangé 4h avant l’épreuve ce qui m’évitera des problèmes de digestion mais  qui peut engendrer d’autres difficultés…

C’est parti pour la natation, température de l’eau : 14-15°C, je ne force pas pour garder du jus pour le vélo, de plus la réduction de mon arrivée d’air m’empêche de respirer très bien sur les 750  premiers mètres, je sors tout de même de l’eau dans un temps plus que raisonnable en 27min33s pas loin de mon record et surtout devant Mélissa. Bizarrement, je fais mon meilleur classement en natation… (70ème temps)

La transition est un peu compliquée: j’ai du mal à enlever le bas de la combi, les transitions devront être travaillées à l’entraînement.

Sur le vélo : bonne condition, première partie vent dans le dos avec record de vitesse en vélo de route : + de 80 km/h, le parcours est magnifique mais très vallonné : , 500 m de dénivelé sur les 41 km du parcours. Je le fais à un peu plus de 30km/h de moyenne.

Voilà qu’arrive ma partie préférée…, la cap, le premier kilomètre se passe très bien, mais un manque d’énergie me contraint à courir à 5min/km, impossible d’accélérer, je comptais sur le ravito après la transition, malheureusement, il ne propose que de l’eau…J’aurais dû manger un petit peu avant la course. Au deuxième tour, je double Elise qui a des douleurs abdominales assez importantes puis Mélissa qui a des problèmes de mollet.

Je finis en 2h44min mais je décide de faire un troisième tour pour accompagner Elise dans son dernier tour qu’elle finit au courage en 3h14.

Récit de course d’Elise :

Arrivée à Calais pour mon premier triathlon M. Auparavant, je n’avais fait que des triathlons S. Un peu d’appréhension, surtout sur la natation qui est mon point faible. 2 tours de nage de 750 m avec une sortie à l’australienne (géniale!). Je nage à l’économie (35 min) dans cette eau …fraîche.

Transition vélo, je suis tellement dans ma bulle que je me prends un carton jaune car je suis passée en-dessous d’une rangée de vélos (erreur de débutante !!). Pas d’impact particulier. Je grimpe sur le vélo. Très beau parcours mais beaucoup de vent. J’arrive à garder une moyenne honorable au vu du dénivelé et du vent : 26,7 km/h. Fin du parcours vélo, je me sens bien.

Transition course à pied, dès les premiers mètres, je comprends que ce sera dur, non pas à cause du physique mais d’un point de côté qui s’intensifie au fil de la course. C’est la première fois que je ressens une douleur aussi importante, je suis pliée en 2 et j’ai des douleurs abdominales. Je me souviens que nous avons déjeuné tôt : 12h15 avec Anatole et qu’à part 2 bidons, je n’ai rien dans le ventre… Bref, je cours le premier 5km à 6h30 de moyenne!! Moi qui visais un 10km bouclé en 55min (record perso en CAP : 44’44), c’est loupé…Je finis le dernier tour avec Mélissa qui a des douleurs au mollet, elle me dit qu’elle souhaite abandonner à la fin du 1er tour. On se motive mutuellement. Je retrouve un 2ème souffle lorsque je finis le premier tour et que je vois mon frère (spécialiste de CAP / trail) qui me dit “Il ne reste que 5km, vas-y !!” et Thibaut qui prend le relais et m’accompagne sur le dernier tour ! Grâce à lui, je termine mon 10km en 1h01. Je limite la casse. Vive la famille !!!

Je reste satisfaite de ce premier tri de la saison, même si je visais 3h de course.

Encore une belle compétition en famille. Vivement la prochaine : Bray-Dunes le 2 juin.

Bilan : Super tri sur un super parcours où le niveau moyen est très élevé.

 

Points à (re)travailler :

  • Les transitions.
  • Bien se renseigner sur les ravitos avant la course pour éviter d’être à sec pendant la course : un M se fait difficilement sans ravitaillement solide.
  • Travailler les enchaînements vélo-course à pied qui n’ont pas été travaillés cette saison.

Laisser une réponse